L’automne pointe le bout de son nez et les journées auront tendance à se raccourcir. De plus en plus, dans cette période de l’année, l’éclairage naturel laissera place à l’éclairage artificiel dans notre vie quotidienne.

Chez nous ou sur nos lieux de travail, on utilisera plus et plus longtemps l’éclairage artificiel. Avec des sources de lumière de plusieurs couleurs disponibles sur le marché, il est judicieux de bien choisir la couleur de lumière pour chaque espace, pour chaque activité et pour chaque circonstance. Ces nuances de couleurs lumière varient de chaudes à froides.

Sur les boîtes des ampoules que vous achetez en quincaillerie, vous trouverez mention de cette « couleur ». Ces termes se réfèrent à la sensation ressentie par un observateur et non à la température de la source. Une couleur perçue comme « chaude » diffusera une lumière tendant plus vers le jaune voir le rouge-orangé alors qu’une couleur froide donnera une lumière plus blanche allant jusqu’à diffuser une lueur bleu. Sur l’emballage des ampoules cette valeur est mentionnée par un degré Kelvin (K). Ou bien parfois en terme plus connue comme white pour la couleur blanche ou warm white pour la couleur intermédiaire du blanc soleil ou lumière du jour. Plus la valeur en Kelvin est élevée plus la couleur est froide et donc tend vers le blanc et le bleu.

La figure ci-dessus illustre la couleur correspondant à différentes sources usuelles et leur température, en degrés Kelvin (K). Par exemple, le soleil de midi correspond à une température de 5800 K. Une flamme de chandelle s’élève à une température de 1 850 K et donne une lueur orangée.

La variation des couleurs de chaudes en froides en degrés (K)
La variation des couleurs de chaudes en froides en degrés (K), photo de écohabitation

Que choisir ?

Pour bien choisir le type d’éclairage adéquat on peut se référer à deux critères.

Le premier critère : le vécu

C’est un critère purement subjectif et qui diffère d’une personne à une autre selon son vécu et ses gouts personnels. Il y à ceux qui on grandi est vécu sous un éclairage et auront une certaine difficulté à changer ces habitudes. Mais ce critère nous confronte souvent à la difficulté des choix de chacun dans des espaces communs comme dans les bureaux, les « co-working space » ou bien dans les espaces de la maison où tout le monde se rassemblent tel que la cuisine. Dans ce cas là, il est plus judicieux de choisir une couleur lumière intermédiaire. La valeur de cette lumière varie entre 5000K et 6000K et qui reproduit au mieux la couleur du jour à la quelle tout le monde est habitué. Ces sources de lumière sont souvent vendues dans le marché avec la mention Warm White. Reste aussi dans les espaces tels que les « co-working space » on peut appliquer une lumière du jour comme éclairage générale et pour chaque poste opter pour des lumières d’appoint où chaque opérateur pourra choisir la couleur lumière qui lui convient le mieux.

 

Le deuxième critère : l’effet des couleurs sur les personnes

Ce critère est plus objectif et se base plus sur les normes de la perception des couleurs et de leurs effets sur les personnes.

Les couleurs chaudes

Ainsi les couleurs chaudes seront normalement employées pour favoriser la relaxation et donnent une ambiance plus conviviale. Et donc les espaces tel que la chambre à coucher, le séjour ou le salon, auront un éclairage à dominance chaude.

Un salon avec une lumière chaude
Un salon avec une lumière chaude, photo de ookitchen

Les tons intermédiaires

Les tons intermédiaires comme la lumière du jour, sont plus neutres et donc seront favorisés pour éclairer les couloirs, les halls, la cuisine mais aussi ils seront utilisés comme éclairage de balisage tel que les le balisage des marches d’escalier ou d’une allée. Et comme leur couleur est neutre, elle est parfaite pour servir de lumière d’appoint pour mettre en valeur sans dénaturer un tableau, un bulbo ou un produit dans commerce.

Un hall avec une lumière de jour
Un hall avec une lumière de jour, photo de pinterest

Les couleurs froides

Les couleurs froides, et qui ont une valeur supérieure à 6000 K, ont l’effet de rehausser la concentration et l’éveil. Et donc seront normalement employer dans les bureaux et les ateliers.

Un co-working space avec une lumière de couleur froide
Un co-working space avec une lumière de couleur froide, photo de pinterest

Ainsi, un choix bien étudié de l’éclairage augmente considérablement la fonctionnalité et l’ergonomie de votre intérieur. Mais on peut aussi dans un même espace créer plusieurs ambiances avec des combinaisons différentes de lumières en couleur et en intensité selon l’utilisation de cet espace au d’une journée.

Charger plus d'articles liés
  • Revêtement de sol : Choisir le bon parquet pour la maison

    Pour rénover vos sols, il existe de nombreuses solutions qui dépendent du budget et aussi …
Charger plus par Rafik Belhedi
Charger plus dans Actualité et tendances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encore plus

Le Code Déco : 4 Pièges à éviter dans le mariage des couleurs

La vie sans couleurs n’a pas goût ! Trop de couleurs, ça ne donne plus de goût ! Y’en a qu…