La plupart des plantes d’intérieur sont originaires des régions tropicales et subtropicales, en provenance de zones chaudes et humides. Leur entretien nécessite une connaissance de base de leurs besoins particuliers pour qu’elles puissent s’acclimater à votre intérieur. Elles apportent une touche végétale agréable qui peut contribuer à l’ambiance apaisante, conviviale et chaleureuse.

Comme dans leur milieu naturel, plusieurs facteurs sont indispensables au bon développement de ces plantes : peu d’eau, de la lumière et un climat tempéré, font partie de  la bonne recette !

 

Vos plantes d’intérieur :  ni surexposées, ni dans l’ombre 

La lumière est un besoin fondamental, en son absence la plante peut mourir en quelques mois.

Ne placez jamais vos plantes derrière une fenêtre exposée plein sud ou à l’ouest car les feuilles s’abimeraient comme lors d’un coup de soleil ! Installez vos plantes dans  les endroits les plus éclairés de la maison (fenêtre, velux, tubes néant, lampes…). L’exposition idéale est la proximité d’une fenêtre orientée à l’est à condition qu’elle ne doive jamais être à plus de 1,5m.

Si votre plante n’a pas assez de lumière, elle devient vert-pâle, les feuilles s’étiolent ou s’allongent avec un arrêt de pousse ou de floraison.

Bien arroser vos plantes d’intérieur « Pas assez que trop ! » 

Faites attention à la quantité d’eau que vous versez, car le surplus d’eau est la cause première de mortalité des plantes d’intérieur.

L’arrosage se fait le matin ou le soir en utilisant de l’eau à température ambiante tout en respectant les fréquences suivantes :

  • Hiver : tous les 15 jours.
  • Avril – septembre : (période de pousse) 1 à 2 fois par semaine.

Pour savoir si la plante a besoin d’eau, enfoncez le doit dans la terre sur 5 cm, pour savoir si elle est sèche. Après arrosage, vérifiez la soucoupe, si de l’eau stagne, videz-le !

En cas d’excès d’eau, la plante perd ses feuilles après qu’elles s’étaient ramollies et qu’elles avaient bruni. Dans ce cas, les racines risquent d’être déjà pourries.

En cas de manque d’eau, les feuilles deviennent avachies (perdent leur forme, leur fermeté et deviennent moues) et les fleurs deviennent fripées.

Comment créer un environnement idéal pour vos plantes ? :

Les plantes d’intérieur viennent d’un milieu tropical, elles sont habituées à une hygrométrie (taux d’humidité dans l’air) d’environ 80%, ce qui n’est pas le cas dans nos habitations.

Pour assurer un bon environnement humide, il faut artificiellement humidifier l’air :

  • Brumisez (pulvérisez en fines gouttelettes) les feuilles par les dessous,  2 fois /jours.

(Attention ! ne pas brumiser les plantes à fleurs pendant la floraison, ça peut causer des tâches sur les fleurs).  

  • Mettez des billes d’argiles dans la soucoupe et remplissez-la d’eau.  

Si votre plante manque d’humidité, les feuilles se dessèchent. Ce dessèchement est accompagné d’un brunissement de leurs extrémités et un ralentissement de la croissance de la plante.

 

Les besoins nutritionnels des plantes d’intérieur :

La plante puise les aliments dont elle a besoin dans la terre, il est nécessaire donc d’ajouter peu d’engrais, (car trop d’engrais peut brûler les racines), tout en respectant les fréquences suivantes :

  • Octobre—mars (hivernage) : 1 fois/mois
  • Avril – septembre (période de pousse) : 1 fois/semaine.  

Ne contraignez pas votre plante avec un pot trop petit !

Lorsque le système racinaire tapisse la motte et la terre ne semble plus suffisante, il faut rempoter votre plante. Le rempotage doit se faire à la fin d’hiver quand la plante va reprendre sa croissance, évitez cependant la période de floraison !

Choisissez un pot légèrement plus grand, mettez une couche de gravier ou de billes d’argiles au fond pour assurer un bon drainage, mettez un peu de terreau et placez la motte au centre. Comblez avec du terreau sur les bords et arrosez bien !

Entretien courant !

  • Sur les plantes vertes, nettoyez régulièrement le feuillage (la poussière joue un rôle d’écran pour la lumière)
  • Coupez les branches mortes, les feuilles abimées, les rameaux malades et les fleurs fanées.
  • La plupart des plantes (à grand développement) nécessite un tuteurage pour diriger le rameau imposant.   
  • Si vous partez en vacances, placez une bouteille d’eau dont le bouchon est percé d’un petit trou, ainsi elle recevra un arrosage en goutte à goutte.
  • Si vous constatez que votre plante a très soif, ne lui apportez pas d’engrais immédiatement ; il brûlerait les racines. Tout d’abord, Arrosez-la en la bassinant, laissez-la reposer et ensuite donnez de l’engrais.    
  • Ne placez jamais vos plantes près d’une source de chaleur, cheminée, radiateur ou télévision, car elles redoutent l’excès de chauffage qui les dessèche.

 

 

Mariem Boudaya

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Tunideco
Charger plus dans Actualité et tendances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encore plus

Découvrez les raisons pour craquer pour un jardin vertical !

Vous êtes passionnés par le jardinage mais vous ne possédez pas un jardin chez vous ? V…